L’aventure en camion

Bienvenue sur mon blog

26 juillet, 2010

De Hollywood à Vancouver

Classé dans : Non classé — laventureencamion @ 21:33

Après Las Vegas nous prenons la direction de Los Angeles et Hollywood.

121.jpg

Véritable symbole de la ville le panneau Hollywood était à l’origine une publicité pour un projet immobilier « Hollywoodland ».

Avant la visite d’Hollywood boulevard direction les Studios Universal que les filles souhaitent visiter.

221.jpg

Les studios Universal furent créés en 1915. Lieu mythique du cinéma, il a été aménagé en parc d’attractions dont les thèmes principaux sont empruntés aux films de la légendaire compagnie. L’attraction incontournable du parc, est le Studio Tour, qui nous à  permis  d’accéder à la face cachée des films, assis dans un petit train, défilent devant nous les décors de Amityville,
La Momie, Tremblement de terre, Fast and Furious, Psychose,
La Guerre des Mondes, Desperate Housewives, Le Grinch, Pirates des Caraïbes 3, une station de métro qui subit un tremblement de terre.

321.jpg

Nous y croiserons aussi notre ami  BOB l’éponge. 2 jours à visiter le parc grâce à une sympathique famille californienne qui nous offrira le deuxième jour sur le site.

Maintenant direction Hollywood Boulevard

42.jpg

Sur Hollywood Boulevard nous déambulons la tête en bas pour lire les étoiles incrustées des noms de plus de 2000 célébrités.

52.jpg

Devant le Grauman’s Chinese Théâtre, les stars ont immortalisé leur passage en laissant une empreinte des pieds et des mains dans du ciment frais.

Ici david se compare à George Clooney y à du boulot mon gars « What else »

62.jpg

Pour Zoé c’est avec Emma Watson qui joue dans Harry Potter. Petite journée bien sympathique ma foi …

72.jpg

Le seul nom de Beverley Hills évoque la richesse et il faut dire que la réalité ne diffère guère du mythe, nous roulons dans ce quartier où les maisons (Château) sont plus magnifiques les unes que les autres. Un petit coup d’œil sur Rodéo Drive et direction la côte pacifique.

82.jpg

Malibu nous parait moins glamour que les magazines people le laissent entendre et sur les plages nous ne voyons guère les beautés blondes en maillot de bain rouge secourir les baigneurs en danger.

Nous quittons la côte pour rejoindre les parcs nationaux de Séquoia et King’s canyon.

92.jpg

Dans ces deux parcs nationaux, nous sommes entourés de géants, ici en effet, les séquoias (arbres immenses au bois rouge brun dont la hauteur équivaut à 30 étages.) sont plus grands et plus nombreux que partout ailleurs.

102.jpg

Voici le Général Sherman,  il est considéré comme l’être vivant le plus volumineux de la planète (1487 mètres cubes) le « Général Sherman » n’est pas seulement le plus grand séquoia géant du monde, il est aussi le plus grand arbre du monde.
L’arbre mesure 83,8 m de haut pour 24,10 m de circonférence (même 31,4 m à la base). Nous nous sentons tout petit. 

112.jpg

 Photo souvenir dans un tunnel creusé dans un séquoia géant.

132.jpg

Nous rencontrons aussi beaucoup d’animaux dans le parc à commencer par cette Marmotte.

162.jpg

Rose parmi les géants.

Le séquoia géant se caractérise également par sa longévité puisqu’il peut atteindre plus de 3 000 ans.

152.jpg

Notre deuxième rencontre avec les animaux se fera avec un ours, si en France l’animal a pratiquement disparu, ce n’est pas le cas ici, le parc en est truffé, il nous faut mettre toute notre nourriture dans une grosse boite en fer que l’on trouve sur chaque emplacement de camping et ne rien laisser dans le véhicule, car les ours arrachent les portes avec une étonnante facilité, plus de 1000 voitures fracturées tous les ans. Pour nous rien à signaler !

172.jpg

Photo souvenir du camping car au pied d’un séquoia dans King’s canyon

 142.jpg

Et encore des animaux en liberté ici Les faons qui se promènent parmi nous sans peur.

Il est temps pour nous de rejoindre le  parc Yosémite

182.jpg

Le parc national de Yosémite se situe dans les montagnes de
la Sierra Nevada, à l’est de
la Californie. C’est l’image même que l’on se fait de la montagne, les panoramas sont à couper le souffle, ici  « glacier point ».

192.jpg

Le Half Dome , le mont le plus célèbre de la vallée. Nous passerons un week-end à sillonner le parc de long en large et à regarder les alpinistes gravir les falaises de granite, spectacle impressionnant qui donne envie de s’y mettre, mais bon pas le temps nous ne sommes pas en vacances.

202.jpg

En fin de compte nous prenons tout de même le temps à la demande de Rose d’effectuer une petite séance d’escalade sur l’une des falaises en granite du parc, avant de rejoindre San Francisco.

212.jpg

San Francisco notre coup de cœur nous arpentons la ville pour y découvrir les principaux symboles que sont le pont du Golden Gate, l’île et ancienne prison d’Alcatraz,
la  Coit Tower d’où nous prenons la photo et les cable cars. Nous nous promènerons dans  Chinatown, dans les quartiers gay et hippie en compagnie de P.O et Lisa avec qui nous allons passer une semaine entre la ville et la vallée viticole de Sonoma.

222.jpg

Ici une vue d’ensemble de San Francisco coucher dans l’herbe d’un des nombreux parcs de la ville avec au second plan de magnifiques maisons victorienne.

232.jpg

Nous dévalerons les nombreuses collines en cable car (Tramway à crémaillère) pour nous rendre d’un point à l’autre de la ville. Et notamment à la levi’s plaza qui porte le nom du plus célèbre inventeur de San Francisco en effet en 1847, Oscar Levi Strauss s’installe à San Francisco et crée les premiers jeans qui remportent un grand succès auprès des prospecteurs et des chercheurs d’or, et aujourd’hui de part le monde nous en profiterons pour y visiter le musée du jean’s.

242.jpg

Le Golden Gate Bridge « pont de la porte d’or ») sa construction a débuté 1933  pour s’achever en 1937, il constitue aujourd’hui le monument le plus célèbre de San Francisco. Il est en outre aisément reconnaissable de par sa couleur « orange international » et par l’architecture de ses deux tours.

252.jpg

Visite du quartier Haigt ce quartier a été l’épicentre du Summer of Love et certaines habitudes semblent ne pas avoir disparu depuis cette époque, au nord de Divisadero nous découvrons quantité de magasins de ….jardinage car ici une maladie très mystérieuse et très localisée frappe de nombreuses personnes les obligeant à fumée de la marijuana à but thérapeutique.

262.jpg

Sur le quai 39 les otaries ont élu domicile et font le spectacle pour les nombreux touristes.

272.jpg

Nous quittons San Francisco en passant cette fois ci avec le camping car sur le Golden Gate afin de rejoindre notre prochaine étape la vallée de Sonoma entièrement dédié au vignoble californien.

282.jpg

Cette vallée est moins commerciale que sa voisine de réputation mondialela Napa Valley mais ici les petits producteurs vous font déguster leurs vins avec passion  ,ce que nous ne manquons pas de faire en dégustant des Cabernet Sauvignon, Malbec, Syrah …292.jpg

Le soir camping dans un parc d’état en compagnie de nos cousins Québécois

302.jpg

Et petit barbecue viandes et légumes accompagnés bien sur d’un vin de la vallée de Sonoma.

312.jpg

Nous sommes le 4 juillet jour de la fêtes national Américaine ,et ici les défilés sont un peu particulier , tout le monde peut participer et parader autour de la place dans des tenues plus extravagantes les unes que les autres , voici un super héro avec femme et enfant.

322.jpg

Le défilé va durer 2 bonnes heures et nous voyons passer devant nous Véhicules publicitaires (un peu comme la caravane du tour de France), Universités, Pompiers, Associations, Elus locaux, Anonymes vantant les mérites de la marijuana, Ancien combattant, tout y passe cela nous change un peu de notre défilé du 14 juillet sur les Champs Elysée.

332.jpg

 Petit dans le parc national de Redwood encore parmi des géants

342.jpg

Cela donne des idées maisons pour notre retour entièrement natureeee

352.jpg

Nous reprenons la route en direction de Vancouver (Canada) en chemin nous traversons le Redwood national park et les parcs d’état de Prairie Creek, Del Norte, et Jedehiah Smith qui abritent à eux tous la moitié des forêt primaires de Séquoia de
la Californie.

362.jpg

Les Américains les nomment les RV’S monstrueux camping car, en fait des bus de 50 personnes aménagés pour seulement 2 personnes la plus part du temps, avec tout confort et comme cela ne suffit pas des extensions sur les cotés permettent d’augmenter la surface habitable , sans oublier qu’ils tractent aussi un petit véhicule à l’arrière pour aller chercher les croissants, le pain et effectuer divers déplacements ici un Hummer. Nous rêvons d’un peu plus d’espace !!!!

372.jpg

Seattle est l’une des villes les plus importantes de la côte pacifique des Etats-Unis certaines entreprises de haute technologie se sont installées dans la banlieue de Seattle comme par exemple Microsoft, Google, Amazon.com, d’autres y ont été crée comme Starbucks Coffee, on l’appelle aussi la porte de l’Alaska, nous ne feront qu’y passer car le Canada nous attend.

382.jpg

Le passage de frontière vers le Canada s’effectue en 5 minutes et nous voici à Vancouver la plus grande ville de l’Ouest canadien, située dans la province de
la Colombie-Britannique. Elle fut, du 12 au 28 février 2010, l’hôte des XXIe Jeux olympiques d’hiver, nous arrivons un peu trop tard.

392.jpg

Mais la flamme olympique est toujours là, la flamme a été allumée à Olympie le 22 octobre 2009. Son périple l’amena à survoler le Pôle Nord, jusqu’au Grand Nord canadien, puis
la Côte ouest du Canada. La torche a parcouru environ 45 000 kilomètres en 106 jours à travers tout le Canada, et a été portée par environ 12 000 Canadiens.

402.jpg

Nous découvrons aussi dans la baie de Vancouver, un ballet continu d’hydravions qui décollent et qui se posent dans tous les sens, pour relier où revenir de l’île Victoria, de quoi rester assis toute la journée sur la berge à les observer.

412.jpg

Nous découvrons aussi les Totems du parc Stanley avant de reprendre la route pour les parcs nationaux de Jasper et Banff.

 

 

 

 

 

11 juillet, 2010

De Nogales à Las Vegas !

Classé dans : Non classé — laventureencamion @ 21:53

Après deux mois à bourlinguer entre le Guatemala et le Mexique nous voici à la frontière des USA nous nous attendons à une fouille  complète du véhicule, comme nous l’on indiqué certain voyageur, car ici dans le nord du Mexique le trafic de drogue y est très présent .Et bien non l’accueil est formidable nos visas sont réalisés en 30 minutes, seul notre jardin de cactus mexicain nous sera confisqué.

USA

Superficie : 9 363 123 KM2

Population : 300 millions d’habitants

Langue : L’américain, mais l’espagnol est également très parlé dans l’ouest

Monnaie : Le dollar américain ($)

Usa : République fédérale de 50 états et le District of Columbia.

1.jpg

C’est le pays de la démesure les routes sont devenues des autoroutes à 10 voies, les kilomètres sont devenus les miles (un mile = 1,6 kilomètres), les petits supermercado sont devenus des super, hyper, maxi centre commerciaux que nous croisons tout au long de notre parcours pour rejoindre notre premier parc national, les pesos sont devenus des dollars et les prix comme par enchantement se sont aussi multipliés par 10, tout y est bien normé , aux stops les américains s’arrêtent vraiment,aux feux aussi d’ailleurs,ils doublent uniquement par la gauche,les limites de vitesse sont respectées, plus question de rouler avec 4 pneus de marques différentes,tout le monde est très courtois,polis,notre voyage étonne car après la frontière du Mexique c’est la jungle et il n’y a pas de route assez grande pour supporter leurs motor-homes qui font la taille de nos bus avec la petite remorque derrière afin d’y transporter le 4X4.

2.jpg

Après un passage éclair à Phoenix et un petit arrêt à Flagstaff  nous atteignons Le Grand Canyon en Arizona

Le grand Canyon est l’un des phénomènes géologiques les plus étonnants qui soient. Photos de famille sur les hauteurs du Canyon.

3.jpg

Les dimensions du grand Canyon sont gigantesques : il s’étend sur environ 450 km de long[3] entre le lac Powell et le lac Mead. Sa profondeur moyenne est de 1 300 mètres avec un maximum de plus de 2 000 mètres[4]. Sa largeur varie de 5,5 km à 30 km[5][].

4.jpg

 

Le site est remarquable pour les points de vue, l’endroit est le résultat spectaculaire du travail de l’érosion, notamment celle du fleuve Colorado qui coule en contrebas.

5.jpg

Aujourd’hui descente au cœur du grand canyon, la chaleur y est torride il nous faut pas moins de 4 litres d’eau chacun pour la journée, mais le spectacle est grandiose, Rose lors d’une séance d’escalade. Nous passerons 3 jours à nous balader sur et dans le grand canyon que du bonheur quoi !

6.jpg

Nous reprenons la route est ici c’est peu dire les distances sont longues et les miles défilent, des miles et des miles de ligne droite et de désert c’est l’Arizona  (« petite source » en indien)  bordé par
la Californie, le Nevada, l’Utah, le Nouveau-Mexique.

7.jpg

Le Canyon de Chelly . Le mot « Chelly » est une déformation anglaise du mot navajo « tseqi », qui signifie « canyon rocheux ». Il est au milieu d’une grande réserve Navajo. Ci-dessus White House vieux village bâti en adobe et accroché à l’une des parois du canyon.

8.jpg

 

A la différence des autres canyon celui-ci est habité depuis des millénaires on y trouve des ruines de villages d’ indiens Anasazie datant de 350 à 1300. Les Navajos s’installèrent dans le Canyon Chelly à partir de 1700. Ils y faisaient paître leurs troupeaux et pratiquaient une agriculture rudimentaire. Ici spider Rock nous passerons 1 journée à visiter les différents points de vue et à descendre dans le canyon

9.jpg

Monument Valley  est un site naturel remarquable par ses formations géologiques. Le site fait aussi partie d’une réserve des Navajos et du plateau du Colorado. Les Navajos nomment l’endroit Tsé Bii Ndzisgaii signifiant « la vallée des rocs ».

10.jpg

Nous voici devant le point de vue Baptisé John Ford Point,
La Chevauchée fantastique  avec John Wayne contribua à rendre le site populaire. Le réalisateur utilisa le paysage dans d’autres westerns tels que
La Prisonnière du désert et
La Charge héroïque. La silhouette des buttes servit d’emblème à la marque de cigarette Marlboro dans les années 1950.

11.jpg

Nous  déambulons sur les chemins caillouteux avec notre camping car, en espérant que le bas de caisse soit suffisamment haut, sous les regards ébahis des Américains qui osent à peine y venir en 4X4, mais nous tenons absolument à prendre la photo du camion avec les monuments en toile de fond.

12.jpg

Après la visite direction le musée Goulding : Harry Goulding réussit à persuader John Ford de venir tourner par ici en lui montrant des photos du site. Un immense plateau de cinéma était né, le musée qui est  l’authentique maison des Goulding retrace l’histoire de la vallée. 

Pour en finir avec Monument Valley voici une petite liste de films réalisés ici : Il était une fois dans l’Ouest de Sergio Leone. La voix des vents (Windtalkers) de John Woo. 2001, l‘odyssée de l’espace de Stanley Kubrick .
La Sanction de Clint Eastwood. La série Supercopter la rebaptise « vallée des dieux ».Indiana Jones et la dernière Croisade de Steven Spielberg. Retour vers le futur III .Forrest Gump. Vertical Limit de Martin Campbell…

13.jpg

Nous reprenons la route mais cette fois nous sommes en Utah et toujours une longue ligne droite et des miles, des miles, des miles.

L’utah :  Les premiers colons mormons y arrivèrent en 1847, alors que l’Utah était encore un territoire mexicain, l’Utah est cédé aux États-Unis en 1848 il est l’un des derniers États continentaux à entrer dans l’Union en tant qu’État fédéré (1896). Un des obstacles principaux à cette accession a été l’attachement des mormons du XIXe siècle à la polygamie.

14.jpg

Sur la route une vue magnifique des méandres du Colorado en direction de Canyonland

15.jpg

Canyonland nous ne faisons qu’y passer car le parc national est immense, notre choix de visite pour aujourd’hui se porte sur le parc national des Arches (Arches National Park) Il est connu pour sa formidable concentration d’arches rocheuses naturelles, mais aussi par des falaises et buttes travaillées par l’érosion.

16.jpg

 Delicate Arch : C’est la plus photographiée des 2000 arches du parc. Les habitants de la région l’ont d’abord surnommée « culotte d’institutrice », puis « culotte de vieille fille » et enfin « jambière de cowboy ». Devenue le symbole de l’Utah : on la retrouve dessinée sur les plaques d’immatriculation, les timbres. Le relais de la torche olympique des jeux de 2002 est passé dessous. Son âge est estimé à 70 000 ans et son espérance de vie serait de 10 à 15 000 ans.

17.jpg

Landscape Arch : Avec ses 100 m de long d’une base à l’autre, à 32 mètres au-dessus du sol, Landscape Arch est la plus grande arche naturelle du monde. À l’endroit le plus mince, sa largeur est de 3,35 mètres et son épaisseur de seulement 1,80 mètre.

18.jpg

La journée est formidable nous passons notre temps à passer sous les arches, ici une photo prise à double Arche on y voit au loin Charlie, Rose, et David  au cœur de l’arche après avoir  pratiqué un peu d’escalade pendant une trentaine de minutes pour immortaliser le lieu.

19.jpg

Les premières traces de présence humaine dans le parc datent de la fin de la dernière glaciation, il y a plus de 10 000 ans. Les archéologues ont retrouvé des vestiges des premières tribus : flèches, outils en pierre. Les premiers Européens venus dans la région étaient des Espagnols. Denis Julien, un Américain d’origine française, laissa une inscription sur un rocher du parc : « Denis Julien, June 9, 1844 ».

Couché de soleil sur ces merveilleuses formations géologiques.

20.jpg

Rencontre avec une famille mormon qui nous accueille chaleureusement au village de Topic prés de Brice Canyon pour y passer la nuit Rose est sous le charme de tous les animaux de la ferme.

21.jpg

Le parc national de Bryce Canyon, est célèbre pour ses formations géologiques composées de roches colorées aux formes coniques et âgées de dizaines de millions d’années. Le parc  présente un ensemble d’immenses amphithéâtres naturels parsemés de nombreux hoodoos produits par l’érosion.

22.jpg

 Lors d’une de nos très nombreuses sorties scolaires voici une séance d’escalade sur un Hoodoo dans Red Canyon, Rose excelle dans cette matière.

23.jpg

 Les premiers colons, des mormons, s’y installent à la fin du XIXe siècle. Suite au travail que le charpentier Ebenezer Bryce effectue dans la région, cette petite communauté nomme le lieu Bryce Canyon. Il s’agit cependant d’un amphithéâtre naturel et non d’un canyon véritable.

24.jpg

Randonnée matinale au cœur de Brice Canyon ,Rose est toujours la première pour aller marcher ,Charlie et Zoé préfère poursuivre les cours du Cned ont croient rêver !!!!!!!!!!!!!!!!

25.jpg

Une petite anecdote concernant les Hoodoos ces formations géologiques dressés vers le ciel .Les indiens Paiutes y voyaient  « des ancêtres au visages rouges transformés en statues de pierre ».Le premier mormon qui s’y établit en 1875, Ebeneezer Brice, s’exclama quant à lui «  C’est un sacré endroit pour perdre une vache ! » Curieusement, c’est le plus terre à terre qui laissa son nom au site.

26.jpg

Sur la route de Zion nous rencontrons nos premiers Bisons, animal caractéristique de l’Amérique du Nord et le symbole pour de nombreuses cultures amérindiennes. Les bisons d’Amérique du Nord étaient encore 50 à 70 millions avant l’arrivée des Européens en Amérique, vivant et migrant sur les plaines herbeuses d’Amérique du Nord, du Mexique au Canada.

Ils ont frisé l’extinction avec la conquête de l’Ouest, l’introduction des chevaux et la construction du chemin de fer (vers 1870-1880), où le massacre des bisons fut une entreprise économique à très grande échelle, mais aussi une stratégie pour affecter les Amérindiens. Buffalo Bill (William Frederick Cody) fut un des plus grands chasseurs de bisons.

Aujourd’hui l’animal est alors protégé, et sa population  est estimée entre 200 000 à 300 000.

 

 

A l’entrée du Zion National park nous découvrons un défilé de corvette toute plus splendide les unes que les autres aux dernières nouvelles Charlie veut une Corvette pour son anniversaire car ici aux USA elle à bientôt l’age de conduire !!!

28.jpg

Sous le regard d’un daim, Charlie essaye d’amadouer son père pour l’achat de
la Corvette, en échange du camping car par exemple, mais celui ci reste impassible devant son petit déjeuner.  « Faudra bosser et attendre l’age légal ma cocotte si tu veux ta corvette ».

29.jpg

Le parc national de Zion , le parc est célèbre pour ses profonds canyons creusés par la rivière Virgin et ses affluents dans des roches colorées âgées de dizaines de millions. Nous reprenons la route vers notre prochaine étape.  « Chassez le naturel il revient au galop » direction Las Vegas au Nevada 

30.jpg

 Las Vegas est située au milieu du désert, dans le comté de Clark, dans l’État du Nevada. Les Mormons fondèrent, en 1855, la ville, qui devint, au début du XXe siècle, une petite bourgade agricole.

Grâce aux lois libérales en matière de jeux de l’État du Nevada, la ville a acquis une renommée mondiale pour ses casinos et ses revues. En raison de l’énorme capacité hôtelière de la ville (actuellement plus de 120 000 chambres d’hôtel, ce qui en fait la première ville hôtelière du monde. Las Vegas est aussi le temple du shopping, en particulier avec ses grands centres commerciaux. Je sens que ça va nous coûter très cher tout ça.

Nous arrivons sur le Strip (Avenue principale) en fin d’après midi et les filles sont ébahies depuis le temps qu’on en parle il nous reste à trouver une place pour dormir c’est chose faite quelques heures plus tard nous stationnerons sur le parking du Paris Las Vegas.

31.jpg

Petite histoire de Las Vegas,

En 1855, des fermiers mormons s’installent[2] alors que les Espagnols avaient déjà nommé le lieu « Las Vegas », ce qui signifie « les prairies » ou « les vallées fertiles », à cause de l’eau présente dans le sous-sol . Grâce aux sources d’eau, Las Vegas devient une étape sur la route de Los Angeles. « Ce qui est le cas pour nous, et nous passons des heures à nous balader d’un casino à l’autre ici le New York New York ».

32.jpg

(Histoire suite)Un événement contribue au développement de la ville au début des années 1930 : La légalisation des jeux d’argent. La ville devient mondialement connue lorsque des investisseurs construisent des hôtels casinos dans le centre-ville et sur le Strip. Le Flamingo est l’un des premiers en 1946, le Mirage devient en 1989 le premier vrai complexe hôtelier à Las Vegas.

Ici devant le  Wynn l’un des derniers casinos construit sur le Strip, Zoé et David y sont allés voir le « Rêve » spectacle du Cirque du Soleil.

33.jpg

Chaque jour notre chauffeur vient nous chercher devant notre camping car et nous dépose sous la tour Eiffel le grand luxe quoi, nous sommes loin de
la Bolivie !!!

(Histoire suite)Pour ouvrir un casino il faut des investisseurs et derrière ces investisseurs se cachent parfois des personnalités du crime organisé de la côte Est telles que Bugsy Siegel ou Meyer Lansky. Aux États-Unis, un certain nombre de caisses de retraites sont en effet gérées par les syndicats, syndicats eux-mêmes noyautés par la pègre. Ainsi, dans les années 1940 à 1970,
la Mafia s’est retrouvée à la tête de millions de dollars, issus soit des caisses de retraites, soit de ses trafics. Millions de dollars qu’il fallait blanchir ou faire fructifier, et si possible les deux en même temps. L’option casino a été très vite retenue : tout se fait en liquide et dans des proportions telles que la comptabilité est affaire de « souplesse ».

34.jpg

Las Vegas était surnommée Sin City (« la ville du péché ») à cause des jeux d’argent, des spectacles pour adultes et de la prostitution légale dans les comtés voisins. Mais à partir de 1989, les autorités locales décidèrent de diversifier la ville vers une clientèle plus familiale et consensuelle avec les casinos Circus Circus et l’Excalibur. C’est à ce moment-là que le gigantesque hôtel The Mirage sortit des sables grâce à l’homme d’affaires Steve Wynn, et plus récemment le  « Wynn » magnifique complexe ultra luxe et le « Encore ».

Notre préférence se tourne toutefois  vers le Bellagio est ses jets d’eau musicaux Charlie et Muriel iront d’ailleurs regarder l’un des plus beaux spectacle du cirque du soleil « O »

35.jpg

Petite séance d’apprentissage pour Rose qui ne souhaite qu’une chose s’asseoir et jouer aux machines à sous au Bellagio, après 3 heures d’investissement elle devra se contenter d’un petit peu d’eau du robinet car nous n’avons plus un sous pour lui offrir un coca.

Nous avons passés 4 jours magiques dans les casinos ou les magasins d’usines, l’ambiance de la ville est fantastique, les buffets sont excellents et grandioses. Il y à un monde fou même la semaine, malheureusement pendant ce séjour nous avons regardé l’équipe de France de football jouer et elle n’a rien de magique « les mexicains de Las Vegas en rigole encoreeeeeeeeeeeeeeee ».

Nous reprenons la route direction Los Angeles et Hollywood.

36.jpg

En chemin passage obligé sur
la Route 66 avec notre Harley  Ivéco. Longue de 2 448 miles (environ 4 000 km).
La Route 66 traverse 8 États (Illinois, Missouri, Kansas, Oklahoma, Texas, Nouveau-Mexique, Arizona, Californie. Elle fut la première route trans-continentale goudronnée en Amérique. Elle a été officiellement déclassée le 27 juin 1985.

Si
la Route 66 n’a plus d’existence « officielle », elle conserve un caractère mythique. Il existe désormais des mouvements pour sa préservation, et les initiatives visant à y développer le tourisme sont de plus en plus nombreuses (ainsi, la route est à nouveau fléchée à plusieurs endroits sous le nom « Historic Route 66 »).

 

Prochain article de Hollywood à Vancouver

 

 

 

 

 

 

 

 

13 juin, 2010

Mexique,et Guatemala The end

Classé dans : Non classé — laventureencamion @ 1:40

Après avoir quitté nos amis à Cancun nous prenons la direction Calakmul

1.jpg

Calakmul fut une très importante cité maya (royaume de la tête de serpent) au sommet de sa gloire vers 650 après J.C elle dominait Tikal au Guatemala distante de 100 kilomètres .ci dessus le grand Acropole.  

2.jpg

Nous y passerons une nuit bien tranquille en plein cœur de la réserve parmi les perroquets, toucans, singes araignées, Jaguars, et dindons sauvages.

Il y a tout au long du parcours de nombreuses stèles avec des magnifiques motifs sculptés.

2bis.jpg

Photo de famille à Agua Azul, magnifique suite de cascades qui se déversent dans des vasques successives, les eaux sont d’un bleu turquoise qui nous laisse sans voix.

Mais il est temps de reprendre la route pour rejoindre Palenque.

3.jpg

Palenque se trouve en bordure de la jungle, au pied des montagnes du Chiapas. L’ancienne cité maya est inscrite au patrimoine de l’UNESCO , pour nous c’est le coup de foudre le site est absolument magnifique et sûrement l’un des mieux conservés, ici le palais

4.jpg

Le temple du soleil est un superbe édifice construit à la fin du VII siècle à l’intérieur se trouve un autel qui commérore la naissance et la montée sur le trône du seigneur Serpent Jaguar

5.jpg

Le temple de la croix foliée .La cité connut son apogée entre 600 et 700 après J.C cette période correspond au long règne du roi Pacal qui fit construire la plupart des édifices et notamment la pyramide du temple des inscriptions .L’architecture dite classique est très différente de Chichèn Itzà vue lors de l’article précédemment .Palenque n’a d’ailleurs pas les proportions monumentale de cette dernière ce qui laisse à penser que son rôle n’était que secondaire. La civilisation de Palenque s’éteint à la fin du X siècle  et disparaît durant presque huit siècles aux yeux des hommes pour des raisons encore mystérieuses.

6.jpg

Le temple des inscriptions, il se dresse au sommet d’une pyramide de 22 mètres, il doit son nom aux textes qui couvrent les murs et les piliers.617 glyphes qui en font l’un des textes les plus longs du monde Maya.

 

.72.jpg

En 1949, les archéologues font une découverte capitale en mettant au jour un escalier secret qui descend à l’intérieur de la pyramide, ils découvriront une crypte funéraire qui contient le tombeau du roi Pacal VII un sarcophage de 13 tonnes symbolisant la mort et le retour à la vie de Pacal, à l’intérieur du caveau on à trouvé un magnifique trésor fait de bijoux en jade et masques mortuaires.

 

8.jpg

Vue d’ensemble de Palenque

Direction San Christobal de Las Casas la plus vieille cité espagnole de l’état du Chiapas

10.jpg

Petite ville tranquille, des rues étroites, des arcades, et des maisons basses aux fenêtres grillagées de fer forgé font de cette ville un endroit très agréable nous y séjournerons plusieurs jours dans un petit camping, la température est douce nous sommes à 2140 m d’altitude mais c’est surtout  l’atmosphère qui y règne qui nous enchante.

 

9.jpg

La cathédrale à coté du Zocalo

 

11.jpg

La ville à un caractère cosmopolite tout à fait surprenant on croise dans les rues aussi bien des étrangers (routard de tous pays) que des indiens Totziles qui descendent de leurs montagnes pour venir vendre leurs produits au marché, ici le temple Santo Domingo et sa façade un chef d’œuvre de dentelle de pierre.

 

12.jpg

Nous assisterons même au défilé annuel des écoles de la ville en costume traditionnel des indiens du Chiapas.

Le Chiapas est l’état le plus pauvre du Mexique, plus de 80% des communautés indigènes n’ont ni eau potable, ni hôpitaux, ni électricité. La moitié de la population souffre de dénutrition et 80% des enfants de malnutrition, un tiers des enfants n’est pas scolarisé.

Mais un vent de révolte souffle depuis le 1er janvier 1994 les paysans indiens se soulèvent et prennent les armes avec pour modèle Emilio Zapata d’où leur nom  « Les Zapatistes » ils revendiques depuis le droit à la terre, au logement, à la santé, à l’éducation, au travail et à la justice, mais surtout à la reconnaissance de leur identité et de leur culture en tant que peuple indigène. Nous découvrons un peu partout sur les routes des slogans Zapatistes.

Et maintenant retour au Guatemala

13.jpg

Nous n’avions fait que passer au Guatemala afin de rejoindre au plus vite Cancun, et le retour nous enchante tout d’abord direction Guatemala Ciudad pour effectuer quelques réparation sur le Camping car.

Nous voici au Volcan Pacaya un des plus célèbre du pays il culmine à 2500 mètres, en activité permanente, quand il est calme on peut s’approcher du cratère, et pour les filles il n’est pas question de quitter les Amériques sans avoir vu la lave. Le début du parcours s’effectue à cheval mais le temps n’est pas de la partie.

 

14.jpg

Découverte des premiers champs de lave sous la brume et la pluie

 

15.jpg

Un vrai décor de désolation

 

16.jpg

Le sol fume de tous les cotés, la pluie en tombant sur la lave chaude se transforme aussitôt en vapeur et donne un peu l’image de l’enfer.

 

17.jpg

Au loin le sommet du volcan

 

18.jpg

Nous y découvrons une cheminée, l’intérieur est incandescent, nos bâtons de bois s’enflamment au contact de la lave, petite déception tout de même le grand champ de lave attendu n’est pas au rendez vous. 

 

19.jpg

Perché à 1500 mètres Antigua est l’une des plus belle ville d’Amérique centrale et sans conteste la plus belle ville du pays, inscrite au patrimoine de l’UNESCO en 1979 elle est dominée par de 3 volcans l’Agua, le Fuego, Et l’Acatenango qui culmine à 3976 m ,nous séjournerons chez nos amis policiers qui possèdent un grand terrain en ruine mais nous serons tranquille et sous surveillance.

20.jpg

La ville est magnifique, les rues pavées sont bordées de demeures coloniales aux patios fleuris, ici la cathédrale face au Zocalo la façade à conservé son allure baroque ,mais derrière, ce ne sont que des ruines,détruite en 1773 les tremblement de terre successif ont toujours interrompu sa reconstruction.  

21.jpg

Rose en profite pour se faire des copines en dégustant une orange.

22.jpg

Concert en famille avec l’instrument traditionnel du Guatemala le Marimba

23.jpg

 

L’église de
la Merced  l’une des plus vieille église de la ville datée du XVI siècles remarquable pour sa façade au décor de stuc blanc sur fond jaune et d’une profusion exubérante de motifs, surtout des grappes de raisin.

 

 

 

 

24.jpg

Le Lac Atitlàn ,entouré par une chaîne de majestueux volcans,autour du lac des villages Cakchiquels et Tzutuhils semblent vivre hors du temps,ils ont gardés leur mode de vie traditionnel ,fondée sur la pêche et la culture (maïs ,café)

 

25.jpg

Sololà possède un marché haut en couleur et d’une grande authenticité.

Rose lors d’un petit essayage du huipiles costume Tzutuhil.

26.jpg

Ce marché très intéressant  est fréquenté par tous les indiens des villages autour du lac

27.jpg

Les cheveux blonds et frisés de Rose attirent une nouvelle petite copine

28.jpg

Voici Lisa et P.O que nous avons rencontré à Antigua et que nous retrouvons avec plaisir au camping à Panajachel. C’est le port principal pour rejoindre les villages alentour.

29.jpg

Notre bivouac pour quelques jours avec nos cousins Québécois qui voyagent depuis 3 mois en Amérique centrale en Combi Volkswagen Westfalia.

30.jpg

Petit tour en Lancha pour rejoindre le village de  San Pedro de l’autre côté du lac

31.jpg

Au pied du volcan du même nom, les habitants ont conservé toute leur gentillesse, nous assistons à un défilé de costumes tout en couleurs, ici le marché central.

32.jpg

Le costume des hommes ne passe pas inaperçu avec leur chemise colorée et un pantalon ample à large bande ,une fois n’est pas coutume Rose va attirer l’attention de ce monsieur afin de le prendre en photo.

33.jpg

Les femmes portent le huipiles couleur de feu.

34.jpg

Petite pause casse croûte avec Lisa et P.O avant de rejoindre  Santiago de Atitlàn le prochain village.

35.jpg

Embarcadère avec vue sur le Volcan San Pedro

36.jpg

A Santiago les couleurs éclatent, capitale du royaume Tzutuhil à l’époque précolombienne la ville est devenue un centre d’artisanat actif, réputé pour ses Huipiles tissés à la main.

37.jpg

Le soir Barbecue party, saucisses, poulet, et patates sont au programme.

38.jpg

Aujourd’hui c’est jeudi et tous les jeudis ce tient le marché de Chichicastenango pour Muriel et les filles pas question de le manquer.

Peuplé par les Mayas Quichès, l’ethnie la plus importante de l’altiplano, ce village ne se distinguerait guère des autres s’il ne s’y déroulait le marché indien le plus important du pays et le plus coloré du Guatemala.

Mais avant visite de l’église

40.jpg

L’église à un intérêt particulier en effet on y pratique des rites incroyable d’origine Maya, les marches de l’église sont investies par les marchandes de fleurs , les Chuchkajau (prêtres Mayas) officient, ils récitent des litanies séculaires tout en agitant des encensoirs rudimentaires d’où s’échappe la fumée du copal, l’encens ancestral. Ils s’adressent aux saints, aux puissances de la terre pour obtenir une guérison, une récolte favorable, conjurer un mauvais sort …

41.jpg

La cérémonie commence devant le porche de l’église, les Chuchkajaus sollicitent l’intervention des puissances divines, à l’intérieur nous découvrons de nombreuses chandelles allumées sur des milliers de pétales de fleurs, offrandes aux saints et aux âmes défuntes déposées sur 7 autels de pierres rectangulaires disposés le long de la nef. Chacun des autels correspond à un type de prières, et chaque couleur de bougies à une demande différente.

42.jpg

Des centaines d’indiens viennent des villages des environs pour y vendre, hamacs, huipiles brodés, couvertures, sacs, ceintures…

43.jpg

C’est un véritable festival de couleurs

Sylvia si tu voyais ça tout un panel de tissus pour la réalisation de somptueux patchworks

44.jpg

Nous marchanderons ferme pour obtenir des articles intéressant.

44bis.jpg

Avec P.O nous devons porter les achats de ces dames en employant la méthode locale.

Et voilà fini le Guatemala retour au Mexique

 

45.jpg

De retour à San Christobal de las Casas nous allons visiter le village de San Juan de Chamula, les Totziles pratiques leur propre religion, en se servant des instruments du culte catholique importé ici par les jésuites espagnols. (Photos interdite) Ici pas de bancs, des aiguilles de pins jonchent le sol, ils vénèrent leurs propres dieux sous les traits des statues de saints baroques espagnols. Il est assez amusant de découvrir de vieilles indiennes boire du coca afin de roter ce qui permet d’extirper le mal plus rapidement,

Surréaliste !!!

 

46.jpg

Barrage routier sur la route d’Oaxaca, notre deuxième barrage en une semaine, nous patienterons 6 heures avant de reprendre la route

47.jpg

Découverte du site Archéologique de Mitla, centre religieux Zapotèque placé sous l’égide de grands prêtres et de sacrifices humains, en arrière plan l’église San Pablo.

49a.jpg

Hierve del Agua  sources minérales qui se jettent sans des bassins du haut de falaises spectaculaires

48a.jpg

L’eau s’écoule le long des parois abruptes et crée des formations ayant l’apparence d’immenses cascades gelées. Nous passerons la nuit sur place le site est fabuleux.

 

50a.jpg

Petite photo de famille devant El Arbol Del Tule considéré par les habitants de Tule comme l’arbre le plus grand du monde ce cyprès de montezuma mesure 42 m de hauteur pour 11m de diamètre. 

51a.jpg

Oaxaca ville coloniale magnifique et très dynamique renommée pour son artisanat et son art contemporain, nous allons y rester une semaine afin d’y effectuer quelques réparations de carrosserie car le camping car à un peu souffert de notre passage en Patagonie et dans le sud de
la Bolivie. 

52a.jpg

Voici notre résidence sur les hauteurs de Oaxaca

53.jpg

A l’intérieur Rose redécouvre le plaisir d’un bon bain

54.jpg

Nous reprenons la route et enchaînons les kilomètres parmi les milliers de cactus qui bordent la route, car il nous faut quitter le Mexique à la fin du mois , date d’expiration de notre assurance et rejoindre les USA, notre préférence va pour le centre du Mexique car l’altitude nous préserve de la chaleur de la côte pacifique, la traversée de Mexico s’effectuera en une heure un dimanche.

55.jpg

 

Morelia à un charme fou, le centre a si bien conservé son architecture qu’il a été classé au patrimoine de l’UNESCO, sa cathédrale est grandiose.

56.jpg

Morelia c’est avant tout les retrouvailles avec les ANAUTICA que nous avions rencontré à la frontière Mexicaine à notre sortie du Belize, sur le parking où nous passerons la nuit ,les habitants photographient leurs véhicules (Tuning) avec l’imposant camion.

57.jpg

Nous poursuivons notre chemin en compagnie de Audrey, Catherine, Titouan, et André vers le volcan Paracutin

58.jpg

Le 20 février 1943 Dioniso Pulido, un paysan, labourait son champ de maïs lorsque le sol se mit à trembler et à projeter des jets de vapeur, des étincelles, et de la cendre brûlante. Le paysan tenta d’abord d’obturer les trous en y mettant de la terre, mais, voyant ses efforts inutiles, il s’enfuit en courant. Bien lui en prit, car un volcan commença à surgir à cet endroit. Un an plus tard il s’élevait à 410m et la lave avait englouti les villages de San Salvador Paracutin et San Juan Parangaricutiro. Heureusement la lenteur de la coulée de lave avait laissé le temps au villageois de s’échapper.

59.jpg

Le volcan a continué de croître jusqu’en 1952. Aujourd’hui la seule trace visible des deux villages et la tour de l’église de San Juan située au milieu d’un champ de lave de 20 km2.

60.jpg

Photo de groupe sur le champ de lave a coté de la tour.

61.jpg

Nous quittons nos amis pour rejoindre la frontière, au bord de la route des plantations d’Agaves bleus qui servent à la fabrication de
la Tequila

62.jpg

Des piments recouvrant le sol en train de sécher. 

63.jpg

Alamos notre dernier bivouac au Mexique, la chaleur est terrible mais cette petite ville située à 432 m d’altitude va nous permettre de passer une bonne nuit avant notre entrée aux USA.

64.jpg

Dernière ballade dans les rues de ce petite ville coloniale où il fait bon vivre, un peu de regret tout de même de devoir quitter ce magnifique pays

Le Mexique est  vaste, et riche d’une foule de merveille que nous allons regretter.

 

 

 

 

 

 

 

21 mai, 2010

Le Mexique I

Classé dans : Non classé — laventureencamion @ 23:10

Le Mexique I spacer

Superficie : 1 972 550 Km2 

Population : 106 682 500 hab.

Langue : Espagnol et 62 langues indigènes

Capitale : Mexico

Monnaie : Le Peso Mexicain

La péninsule du Yucatan

1.jpg

Après la traversée du Belize en quelques heures nous voici à la frontière du Mexique et le temps d’effectuer les formalités pour entrer dans le pays nous rencontrons une famille française qui voyage depuis 7 ans.

2.jpg

Leur camion est  impressionnant, nous allons passer quelques jours ensemble, Charlie et Zoé sont enchantés de converser avec Titouan et Audrey  ils ont le même age. Quand a nous nous échangerons sur notre petit périple avec André et Catherine. Direction Tulum

3.jpg

Nous devons trouver un bivouac pour accueillir nos invités, c’est chose faite la veille de leur arrivée malgré la semaine sainte, nous dégotons un petit camping très basique, toile de tente, douche commune sans eau courante nous plongeons un seau dans un grand réservoir d’eau pour se doucher, cela va vraiment les dépayser nos ptits charentais.

4.jpg

La plage est magnifique, mer turquoise, sable blanc est cocotiers que demander de plus ! maintenant direction Cancun pour les accueillir .

7.jpg

Sandrine, Mathilde, et François  sont bien arrivés, avec un peu de retard et sans les valises.Le lendemain retour à l’aéroport pour récupérer les valises, et tout rentre dans l’ordre si ce n’est qu’en jouant au ballon sur la plage François se bloque le dos bonjour la nuit en toile de tente.

Nous nous rendons tout de même au site de Tulum.

 

5.jpg

Le site de Tulum est édifié dans un site naturel exceptionnel, en bordure de la mer des Caraïbes aux couleurs turquoise et sur un promontoire rocheux qui met les bâtiments particulièrement en valeur.

 

6.jpg

 Cette cité maya a été identifiée comme ayant eu pour nom originel Zamá, ce qui signifie la cité de l’aube. Tulum est aussi un mot maya signifiant barrière ou clôture, ce qui se comprend aisément puisque la cité est entourée d’épaisses murailles protectrices.

 

8.jpg

Le lendemain direction Akumal , sa plage superbe et son lagon propice à la plongée nous y découvrons des fonds marins magnifique, des poissons de toutes les couleurs mais surtout des tortues marines et des raies Manta  que du bonheur !!!

Sur la plage nous rencontrerons un Mexicain qui voyant François se tordre de douleur effectuera quelques gestes de chiropractie qui le soulagera pour la suite du séjour.  

 

9.jpg

La laguna Yal-Ku une superbe zone protégée, elle abrite des bans de poissons multicolores, Rose adore !!! 

 

10.jpg

Sur le bord de la Lagune un Iguane se prélasse à l’ombre d’un palmier.

 

11.jpg

Nous voici sur le site archéologie de Coba (eau des Chachalacas),   le site est encore très largement enfoui sous la végétation tropicale.

 

12.jpg

Photo de groupe devant la grande pyramide.

Les vestiges mis à jour ne représentent que la partie très restreinte d’un territoire en cours de restauration. Contrairement aux autres cités mayas de la région, les éléments sont éparpillés sur une zone assez large. Les importantes stèles retrouvées sur place, qui portent les dates du calendrier maya, permettent de situer la naissance de la cité vers l’an 600 après Jésus-Christ.

 

13.jpg

 Et voici Izamal  une paisible bourgade de province, la plus belle ville coloniale de la région, on la surnomme la ciudad Amarilla (la ville jaune)

 

14.jpg

Le couvent de San Antonio de Padua ,sous ses arcades , les pierres gravées de dessins caractéristiques représentant des labyrinthes proviennent de l’ancien temple Maya ,la pyramide de Ppapp-Holchac que les espagnol détruisirent pour édifier le couvent .

 

15.jpg

Izamal est une ville paisible nous y passerons la nuit dans un petit hôtella Posada Fleury et nous dégusterons de délicieux jus de fruit frais pour quelques pesos dans le marché centrale ,petit tour de tricycle autour du Zocalo (Place centrale).

16.jpg

Nous nous rendons à Tixkokob petit village à quelques kilomètres de Mérida ou l’on fabrique les hamacs, ici pas de magasin, mais dans pratiquement chaque maison un métier à tisser.

 

17.jpg

Mathilde et Zoé test un Hamac Matrimoniale avant d’entamer les négociations.

 

18.jpg

Nous passerons une nuit à Mérida nous y dégusterons des noix de Cocos sur le Zocalo ainsi que des crêpes et des Tacos avant de nous rendre le lendemain à Celestun et sa magnifique Lagune

 

19.jpg

Celestun est un petit village de pêcheur qui ne manque pas de charme mais on y vient surtout pour la réserve de la biosphère, pour nous y rendre  nous optons pour une excursion de 2 heures en bateau.

 

20.jpg

Le bateau commence par longer la côte sur plusieurs kilomètres ce qui nous permet d’apercevoir, des aigrettes, des hérons, des cormorans et là devant nous un arbre a pélicans.

 

21.jpg

L’embarcation pénètre dans la mangrove.

 

22.jpg

Le bateau s’approche au maximum du bord pour que l’on observe les flamands rose presque orange c’est vraiment magnifique, durant notre périple nous avons tenté à plusieurs reprises d’approcher les flamands rose, en Argentine, en Bolivie, en Equateur mais jamais d’aussi prés.

 

23.jpg

Sur le retour l’embarcation semble poursuivre un vol de pélicans.

Nous quittons Celestun pour rejoindre Campeche.

 

24.jpg

Campeche est une ville coloniale avec son centre fortifiée, la ville fut fondée en 1540 sur les ruines de l’ancien village Maya d’Ah Kim Pech et devient rapidement le principale port de la péninsule du Yucatan, attirant la convoitise des pirates, le roi d’Espagne ordonnera la construction des fortifications mettant fin au saccages à répétition. Campeche est inscrit au patrimoine de l’UNESCO.

 

25.jpg

Rues pavées et édifices pastel superbement préservés, nous y passerons 2 jours à flâner dans les rues , le marché, et à chercher des amortisseurs pour le Camping car sans succès.

 

26.jpg

Photo souvenir de François, Sandrine, et Mathilde sur les remparts avant d’arpenter le marché animé.

Direction Chichén Itzà

 

27.jpg

Après avoir déambulé sur le site pendant une heure sans explication nous prendrons un guide pour une visite passionnante.

Chichén Itzá était probablement le principal centre religieux du Yucatán et reste aujourd’hui l’un des sites archéologiques les plus importants et les plus visités de la région. Le 7 juillet 2007, l’endroit a été désigné comme l’une des sept nouvelles merveilles du monde après un vote organisé par
la New Seven Wonders Foundation.

La présence d’une cité maya à cet endroit est due à la présence de deux puits naturels (cénotes) qui constituaient un trésor inestimable dans cette région dépourvue d’eau. Le site doit d’ailleurs son nom à cette source d’eau souterraine : Chi signifie « bouche » et Chén, « puits ». Itzá (« sorcier de l’eau » en maya yucatèque) est le nom du groupe qui, selon les sources historiques, constituait la classe dirigeante de la cité.

 

28.jpg

L’observatoire permettait aux mayas d’étudier le mouvement des étoiles dont ils avaient une connaissance très précise. Il permet aussi de voir la planète Vénus attribuée au dieu Kukulcan (Dieu principal Maya).

 

29.jpg

Le Groupe des mille colonnes 

 

30.jpg

L’édifice le plus important et le plus spectaculaire du site est une grande pyramide en terrasses, appelée Castillo. Photo souvenir devant l’édifice « on l’a fait »

La pyramide a une base carrée et une vocation calendaire. En effet, la civilisation maya a développé à un degré très avancé l’astro-architecture qui consiste à allier les connaissances astronomiques au savoir-faire architectural.

Ainsi, la pyramide présente quatre faces chacune divisée en neuf plateaux et portant quatre escaliers ayant chacune 90 marches. L’orientation et la construction de la pyramide sont telles qu’au moment précis des équinoxes de printemps et d’automne, le soleil produit avec les arêtes de la pyramide une ombre portée qui font croire que les grosses têtes de serpents au pied des escaliers de la pyramide sont prolongées par le corps ondulé d’un serpent. Ce serpent n’est autre que le dieu Kukulkan ou « serpent à plumes ».

 

31.jpg

Photo souvenir N°2 « on l’a fait aussi » mais où est Charlie? charlie.bmp

La grande pyramide fut érigée par-dessus une plus petite, préexistante: en 1936, les archéologies ont retrouvé  enfouie sous l’édifice un tunnel très étroit. Au sommet de cette petite pyramide se trouve un petit temple en bon état de conservation qui contient un trône de pierre sculpté en forme de jaguar aux yeux de jade auquel fait face un Chac-Mool, sur lequel on déposait des offrandes.        chacmul.bmp Chac-Mool

Et maintenant direction une Cenote dont on entend tant parler au Mexique

 

32.jpg

Les cénotes sont des gouffres remplis d’eau douce,on les trouve plus particulièrement dans la péninsule du Yucatán au Mexique. Ils font office de puits naturels qui peuvent atteindre plusieurs dizaines de mètres de profondeur

 

33.jpg

Les Mayas considéraient ces puits comme un moyen de communication avec les dieux de l’infra-monde, le gouffre représentant une bouche. Ils étaient utilisés comme réserve d’eau douce, mais aussi comme lieu de culte dans lesquels étaient jetées des offrandes ou des victimes sacrificielles.

 

34.jpg

Pour nous c’est surtout un bon moyen de se rafraîchir, de plonger avec masques et tubas pour y découvrir des poissons et des grottes sous marine, n’est ce pas François !!! 

 

35.jpg

Et voilà nous voici de retour à Cancun, dernière petite soirée dans un petit resto bien sympathique avant le retour en France pour nos amis loin sans mal puisqu’un volcan Islandais à décidé d’entrer en éruption et de perturber le trafic aérien européen, bloqués à Madrid il devront rentrer par leur propre moyen,  sans valise et avec quelques jours de retard.

Pour nous l’aventure continue en route pour le Chiapas et le retour au Guatemala.

 

 

 

 

 

 

 

8 mai, 2010

Amérique Centrale

Classé dans : Non classé — laventureencamion @ 5:09

Nous avons passés un peu trop de temps en Colombie de ce fait nous voici dans l’obligation de rejoindre Cancun au Mexique en 12 jours car nous avons rendez vous.

Nous allons donc traverser l’Amérique en centrale à vive allure et notre timing est serré.

Panama

Superficie : 78 200 Km2

Population : 3 300 000 hab.

Langue : Espagnol

Capitale : Panama city

Monnaie : Le Balboa en fait le Dollars Américain

110.jpg

Nous arrivons à l’aéroport de Panama City sous une chaleur accablante, direction l’hôtel et un peu de climatisation avant d’aller visiter le fameux canal pendant que David part en compagnie de José récupérer le Camping Car à Colon coté Caraïbe du Panama ou le bateau doit arriver.

210.jpg

Le canal de Panamá est un canal maritime, qui traverse l’isthme de Panamá en Amérique centrale, reliant l’océan Pacifique et l’océan Atlantique. Sa construction a été l’un des projets d’ingénierie les plus difficiles jamais entrepris. Son impact sur le commerce maritime a été considérable, puisque les navires n’ont plus eu besoin de faire route par le cap Horn et le passage de Drake, à la pointe australe de l’Amérique du Sud. Un navire allant de New York à San Francisco par le canal parcourt 9 500 kilomètres, moins de la moitié des 22 500 kilomètres du voyage par le cap Horn.

310.jpg

Le concept d’un canal à Panamá remonte au début du XVIe siècle, mais la première tentative de construction ne commença qu’en 1880, sous l’impulsion française. Après l’échec de cette tentative, le travail fut terminé par les États-Unis d’Amérique , et le canal ouvrit en 1914. La construction des 77 kilomètres du canal a été parsemée de problèmes, des maladies comme le paludisme et la fièvre  jaune eaux glissements de terrain. On estime à 27 500 le nombre d’ouvriers qui périrent pendant la construction.

410.jpg

Depuis son ouverture, le canal a remporté un énorme succès et continue d’être un point de passage stratégique pour la navigation. Chaque année, le canal est emprunté par plus de 14 000 navires transportant plus de 203 millions de tonnes de cargaison. Des travaux d’élargissement du canal ont été lancés en septembre 2007 et devraient être terminés en 2014, pour livrer passage à des navires de plus gros tonnage.

52.jpg

La visite d’une partie du canal et des écluses est intéressante par contre la ville en elle-même  est à l’image des USA d’ailleurs des milliers d’Américains y séjournent toute l’année.

Nous avons hâte de reprendre la route et de découvrir le coté sauvage du Panama.

61.jpg

Et bien c’est chose faites quelques 500 kilomètres plus loin une plage de rêve nous attend, la playa de Las Lajas nous y passerons une journée supplémentaire afin de profiter a fond de se bivouac de rêve.

71.jpg

Rose trouve domicile sur la terrasse d’une cabanas pour dessiner tranquillement face à la mer ,alternance de baignade ,château de sable ,dégustation de noix de cocos et de nutella car à Panama city nous en avons trouvé dans les Maxi,hyper,Super marché Américains.

7bis.jpg

Rose est prise sur le fait, elle adore le Nutella …

81.jpg

C’est aussi la découverte de l’anacardier et ses deux fruits La noix de cajou et son amande comestible ainsi que la pomme de cajou qui est un faux fruit, pédoncule juteux et comestible lui aussi.

91.jpg

Après discussion avec les locaux nous apprendrons à manger la pomme en la pressant pour boire le jus uniquement, quand à la noix elle est principalement dégustée grillée et salée au Panama.

101.jpg

Nous quittons le Pacifique pour rejoindre la mer des Caraïbe et passer la frontière pour le Costa Rica, en chemin c’est la découverte de champ à perte de vue …

111.jpg

Des champs d’ananas gardé par des fils barbelés car ici au Costa Rica la culture de l’ananas est une véritable industrie gérée par les multinationales Américaine, les gens sont exploités et Ils utilisent des pesticides à outrance.

121.jpg

Nous découvrons tout au long de la route des maisons sur pilotis fait de bois et de toit de feuilles de palmier, sous les maisons les habitants se réunissent,  et discutent dans leurs hamacs.

131.jpg

Les bus du coin nous adorons, intérieur bois et vitesse maxi 30 kilomètres / heure

141.jpg

Petite ballade du matin en bigoudis !!!

151.jpg

Voici le parc de Cahuita ou nous découvrons notre premier Iguane dans un arbre dix mètres au dessus de nos têtes

161.jpg

Celui-ci se dresse fièrement devant nous, les iguanes forment une famille de reptiles semi arboricoles, terrestres ou marins, qui se nourrissent de végétaux et d’insectes.

Maintenant retour vers le Pacifique en passant par la capitale du Costa Rica San José

Costa Rica

Superficie : 51 100 Km2

Population : 4 200 000 hab.

Langue : Espagnol

Capitale : San José

Monnaie : Le Colon Costaricien

171.jpg

Avant d’atteindre le pacifique nous découvrons sur notre route une rivière infestée de crocodile ils sont inactif du moins c’est ce que nous pensons !!!

181.jpg

Car l’approche s’avère être périlleuse un mouvement de plus et c’est l’attaque cette petite bestiole d’environ 3 mètres 50 est capable d’atteindre sur terre la vitesse de 18 kilomètres / heure.

Nous quittons le Costa Rica pour rejoindre Le Nicaragua et ses plages fabuleuses.

191.jpg

Direction
la Playa del Coco petit paradis du bout du monde.

Nicaragua

Superficie : 129 500 Km2

Population : 5 786 000 hab.

Langue : Espagnol

Capitale : Managua

Monnaie : Le Cordoba

201.jpg

Voici la vue depuis notre camping car, bivouac bien sympathique devant le restaurant Puesta del sol  vue sur mer et piscine plage de sable blanc et surtout il n’y à personne.

211.jpg

Pendant les cours de ses sœurs Rose s’en donne à cœur joie et profite des transats pour faire la pose photo.

En déjeunant au restaurant nous apprendrons par l’un des serveurs que des tortues viennent parfois pondrent sur la plage durant la nuit, pourtant ce n’est pas la saison mais pas question de rater ça .

221.jpg

Coup de chance une tortue échouera sur la plage ce soir là, sur les conseilles avisés des locaux nous la laissons pondre tranquillement, cela va durer plus d’une heure et ensuite petite séance photo pour immortaliser ce moment magique.

231.jpg

Petite photo de famille avec notre amie la tortue marine

241.jpg

Nous apprendrons par la suite que plusieurs locaux volent sur la plage les oeufs des tortues pour les vendre sur le marche noir, c est considérer comme étant le caviar du Nicaragua.

  

251.jpg

En chemin rencontre avec notre ami le scorpion !!!

261.jpg

Voici l’île d’ Ometteppe, située sur le lac Cocibolca (le plus gros lac du Nicaragua et seul lac au monde ayant une flore marine qui s est adapte a un lac d eau douce). Sur cette île il y a deux volcan (le Conception et
la Madeira ou ce niche un lac au centre du cratère).

271.jpg

Mais pour nous la visite ce fera au volcan Masaya, difficile de respirer avec les gaz toxiques nous ne resterons qu’une petite heure.

281.jpg

Le Volcan Masaya aussi connu sous le nom de  POPOGATEPE, ce que signifie »MONTAGNE QUI BRUIT » selon la langue indigène de la tribu Chorotega. Un des ses cratères, le Santiago, actuellement en activité gazeuse et lave incandescente dans l’intérieur mais pour Charlie et Zoé la déception sera grande de ne pas voir la lave.

291.jpg

Direction le Honduras et le lac Yojoa pour y passer la nuit sur la route le poisson attend patiemment un acheteur en plein soleil ici pas de problème avec la chaîne du froid !!! Nous traversons le Honduras en 2 jours pour rejoindre le Guatemala.

Honduras

Superficie : 112 000 Km2

Population : 7 640 000 hab.

Langue : Espagnol

Capitale : Tegucigalpa

Monnaie : Le Lempira

301.jpg

A le frontière les douaniers fouillent tous les chargements et notamment des camions chargé de milliers de banane bonne chance messieurs !!!Pour nous pas de problème en 1 heure c’est bouclé et direction Tikal  au Guatemala un des principaux sites archéologiques mayas

 

311.jpg

Tikal fut l’un des principaux centres culturels de la civilisation maya. Son architecture monumentale a commencé à être construite aux environs du IVe siècle av. J.-C.. La ville connut son apogée pendant
la Période classique maya, entre les III
e et IXe siècle

321.jpg

Pour nous c’est la découverte de la civilisation Maya un peu à
la Indiana Jones

331.jpg

 Voici le Temple du grand Jaguar, c’est le monument emblématique de Tikal. Bâti vers 734, le temple est dressé sur un socle pyramidal à neuf degrés et couronné d’une crête. Il s’élève à 47 mètres de hauteur. Un escalier d’une seule volée conduit au temple proprement dit. Celui-ci est constitué de trois petites pièces en enfilade.

Sous la pyramide fut découvert le tombeau d’un des plus grands seigneur de Tikal, Jasaw Chan K’awiil I 

341.jpg

Tikal c’est aussi la jungle et le paradis des animaux et notamment les singes hurleurs.

351.jpg

Sur les arbres chassent quelques tarentules.

361.jpg

Ce complexe situé au sud de
la Grande place a près de 215 m de long. Des édifices, qu’on désigne sous le nom de «palais», sont groupés autour de six patios reliés par des passages ou des escaliers,que nous avons gravit avec plaisir tellement ce site est magnifique.

371.jpg

Sur la place principale nous découvrons un Dindon Ocellé.

381.jpg

 Et dans les arbres des Toucans.

391.jpg

La visite de Tikal reste pour nous un moment inoubliable et exceptionnel. Il est possible de dormir au camping de Tikal, ce que nous avons fait afin de profiter à fond du paradis des bruits en tout genre, car toute cette faune sait se faire entendre, la nuit, quand le site est déserté et que les animaux reprennent leurs droits, le vacarme est total. 
Et maintenant en route pour le mexique.

 

 

 

 

 

 

17 avril, 2010

LA COLOMBIE

Classé dans : Non classé — laventureencamion @ 6:54


La Colombie nous l’imaginions avec de drôles de cow-boys moustachus fusillant le premier venu, nous évoquions avec horreur prises d’otage, bombardements, trafics de drogue.

Traversée ce pays rapidement, rejoindre Carthagène et notre bateau en dix jours était notre objectif, mais dès que nous y avons mis les pieds, la population chaleureuse,
la Colombie rurale et urbaine nous a charmé .Un mois plus tard nous traînions toujours sur les quais de Carthagène en regrettant de partir, nous  inscrivons ce merveilleux pays comme un premier choix dans notre périple sur ce continent, l’accueil y est formidable.

Population : 44 760 630 hab.

Superficie : 1 141 748 km2

Langue : Espagnol

Capitale : Bogotá

Monnaie : Peso

1.jpg

Nous sommes arrivées à la frontière aux environs de 18 heures, le temps d’effectuer les diverses formalités  la nuit nous à surpris c’est alors que José Luis commandant de l’unité des douanes de Ipiales est arrivé a précipité les formalités et nous a demandé de le suivre afin de passer une nuit tranquille chez lui ou du moins au bataillon.

2.jpg

Au petit matin le colonel de la base m’invite à prendre le petit déjeuner en sa compagnie et nous finirons par déjeuner avec sa femme et ses enfants pour leur raconter notre périple. 

3.jpg

Après le déjeuner, visite du sanctuaire de Las Lojas, La femme du colonel tient absolument à nous faire découvrir ce site que l’on peut comparer à notre Lourdes

4.jpg

Sécurité oblige nous sommes en compagnie des 3 gardes du corps de notre hôte, ils sont adorable et nous aiderons à effectuer les formalités nécessaire afin d’obtenir une assurance pour traverser
la Colombie.
 

5.jpg

Le sanctuaire est grandiose situé au fond d’une gorge, la rivière passe en dessous, c’est un lieu de pèlerinage pour tous les colombiens et équatoriens.

6.jpg

 Notre séjour au Bataillon est mémorable, Rose qui vient de fêter son anniversaire sera gâtée par nos hôtes, Charlie sera invitée à une soirée entre Ado, Nous jouons au tennis sur les cours privé, lors de notre départ les réservoirs de diesel sont pleins, et nous devons trouver de la place pour 50 kilos de bananes et 300 œufs.

Nous voici en compagnie de la femme du Colonel

7.jpg

Nous quittons Ipiales pour Popayán la ville blanche, en route arrêt bivouaque dans un camping avec piscine car la température avoisine les 45° dans le camion.

8.jpg

D’ailleurs avec cette chaleur les moteurs ne tiennent pas très longtemps !!!

9.jpg

Sur la route les fruits sont légions, Bananes, Mangues, Oranges, Melon, Pastèques, les arrêts jus de fruit frais sont fréquents….

10.jpg

Voici Popayán située à plus de 1700 m d’altitude c’est l’une des plus belle ville coloniale de
la Colombie ,ses rues pavées sont bordées de magnifique maisons au murs peints à la chaux, et aux balcons de fer forgé, nous sommes dimanche la ville est déserte et la chaleur suffocante.

11.jpg

Mais cette blancheur est superbe.

12.jpg

Nous voici à Cali chez Michael, ou nous avons été accueillis chaleureusement, Michael est un routard qui à décidé de se poser à Cali et à ouvert un Hôtel pour voyageurs, en compagnie de Diana son épouse et Laoura, nous devions rester une journée à Cali mais 10 jours plus tard notre camping car faisait toujours l’attraction des locaux sur le parking de l’hôtel, merci Grand-mère Jacqueline pour cette bonne adresse on pense à vous.

13.jpg

Rose à enfin une bonne copine pour s’amuser.

Cali est célèbre pour
la Salsa, la danse sud américaine par excellence. Les Calenas (habitante de Cali) ont la réputation d’être grandes, minces, et brunes et d’enchanter les hommes en dansant admirablement.C’est vrai !!!

14.jpg

Nous voici à Palmira et encore une rencontre formidable avec Alexander et sa famille qui nous accueillent quelques jours dans leur appartement avec climatisation et piscine car la chaleur est accablante, nous pourrons aussi regarder les Jeux Olympiques et TV5.

15.jpg

 Jeannette qui officie dans l’appartement est au petit soin pour notre Rose soupe de légumes maison tous les soirs, jus de fruit frais, purée …

16.jpg

Le week-end Alexander nous invite en famille au Lac de Calima dans les hauteurs de la sierra centrale le climat y est doux est l’accueil exceptionnel nous y goûterons tous les plats typiques de colombie.

17.jpg

Sortie en bateau sur le lac en compagnie d’Isabelle qui a vécu en France 5 ans et sera notre interprète lorsque la conversation devient sérieuse, adorable elle nous apprendra énormément de chose sur
la Colombie …

18.jpg

La maison avec vue sur le lac de Calima. Ce lac situé a 1500 m d’altitude est l’un des plus venteux d’Amérique du sud, ce qui en fait le paradis des sports nautiques : voiliers, planche à voile, Kite surf.

19.jpg

Alexander et sa famille font construire une maison sur les hauteurs de Cali, et en creusant les fondations ils ont découvert une tombe précolombienne datant de plus de 500 ans, une descente s’impose.

20.jpg

 Voici la galerie qui nous permet d’accéder à quatre pattes dans la salle centrale

21.jpg

On y découvre une multitude d’objets circulaires percés d’un trou au centre des ornements pour des colliers qui correspondent à la période des « Sombrerilleros »  de 1440 à 1650 leurs céramique se distingue par des incisions et des orifices grossiers.

22.jpg

Le plafond de la salle principale et malheureusement trop petite pour la prendre en entier mais on y découvre des dessins.

23.jpg

Nous quittons Cali la ville est entourée, telle une île, de plantations de canne à sucre qui s’étendent à perte de vue. Le climat tropical et la richesse du sol permettent de faire deux récoltes par an.

24.jpg

Ce camion tire pas moins de trois remorques pour transporter la canne à sucre.

A partir de la canne à sucre on fabrique « el Anejo », l’alcool traditionnel que les colombiens consomment à toute heure de la journée. Cette même plante est utilisée pour la fabrication du papier, et comme additif pour le  carburant.

25.jpg

Direction le Parc du Café, en route nous rencontrons Claude et José avec qui nous allons passer une dizaine de jours, Claude va nous gâter car sa cuisine est délicieuse et Rose va en profiter, surtout les desserts…et José qui parle l’espagnol couramment sera d’une grande aide notamment pour les négociations avec notre intermédiaire  lors des démarches pour la traversée vers le Panama, merci à vous deux pour votre agréable compagnie et à bientôt à Vancouver.

 

26.jpg

El Tinto est le café que boivent les colombiens au quotidien, pour les amoureux du café fort et puissant c’est une déception : il est très léger et sans goût et contredit la réputation de
la Colombie aux cafés de qualité.

Il faut savoir que les meilleurs cafés Colombiens sont exportés.

27.jpg

Nous voici au parque nacional del café les plans de café et de bambou y sont maître des lieux.

28.jpg

 Voici des pousses de café.

29.jpg

Le musée du café retrace l’historique de la culture et du commerce du café en Colombie et dans le monde. Ici des grains de café au séchage.

 

30.jpg

La demeure typique d’un propriétaire local.

31.jpg

Le stockage du café dans des sacs de cinquante kilos.

32.jpg

La fameuse jeep qui servait au transport des sacs.

33.jpg

Petite balade dans un bus local pour les filles.

34.jpg

Et petit tour de manège pour Charlie et Zoé  le parc du café c’est pour toute la famille…

Et maintenant direction Medellin.

35.jpg

 Si à l’étranger Medellin est tristement célèbre pour son cartel (époque révolue), en Colombie, elle est surtout considérée comme le premier centre industriel et la ville la plus prospère du pays.

36.jpg

 Pour nous c’est surtout l’occasion de nous rendre Plaza Botero

37.jpg

 Où trône 23 sculptures du maître.

38.jpg

En route vers Carthagène nous doublons une multitude de camions sur la route longue et sinueuse et certain en profite pour ce faire traîner.

39.jpg

Premier contact avec la mer des caraïbes à Tolu avant de rejoindre Carthagène.

 40.jpg

Nous assistons au retour de mer des pécheurs locaux et à la multitude de pélicans qui les entourent.

41.jpg

Les pélicans sont rapidement rejoins par des dizaines d’oiseaux tous dans l’attente du poisson  oublié.

42.jpg

Carthagène des indes, ainsi nommée pour la distinguer de Carthagène en Espagne Classée au patrimoine de l’UNESCO elle est l’un des plus éblouissant exemples d’architecture coloniale hispanique.

43.jpg

 Au début du 17eme siècle, Carthagène eu le triste privilège d’être le grand centre du trafic des esclaves sur le continent Américain

44.jpg

La ville est peinte de couleurs ocre et mirabelle et de toute une gamme de pastelle.

45.jpg

Des entrées ouvrent sur de somptueuses et élégantes demeures ou sur des patios verdoyants .

46.jpg

Nous sommes conquis par ses balcons au bois sculpté et fleurie.

47.jpg

Dans l’attente de notre bateau nous logeons sur le parking de l’hôtel Bellavista face à la mer à deux pas du centre historique et Bruno français résident en Colombie donne des cours de poterie à Zoé.

48.jpg

Voici le volcan Totumo, un spectacle insolite que ce cône de boue de 20 mètres de haut qui s’avère être en réalité un majestueux volcan enfoui sous la terre .

49.jpg

A son sommet un bain de boue nous attend, impossible de s’y enfoncer c’est si dense et pourtant sous nos pieds pas moins de 2500 mètres de profondeur.

50.jpg

Un petit massage s’impose

 

51.jpg

Nous quittons l’Amérique du sud demain, mais avant une petite photo de groupe s’impose en compagnie de Claude et José que nous allons quitter pour remonter rapidement vers le Mexique en espérant les revoir au Canada et Claude et Alain que nous connaissions par l’intermédiaire de leur blog et que nous avons fini par rattraper merci à vous pour vos infos précieuses.

 

 

23 mars, 2010

L’EQUATEUR

Classé dans : Non classé — laventureencamion @ 15:25

 

L’équateur en quelques chiffres

Population: 13 927 650 hab

Superficie : 283 560 km2

Monnaie : Dollar américain 

L’Équateur fut nommé ainsi en Europe, à la suite d’une mission scientifique dirigée par Louis Godin, Charles Marie de La Condamine et Pierre Bouguer au XVIIIe siècle.

Après avoir été dominé dans un premier temps par les Incas puis par les Espagnols, l’Équateur prit son indépendance le 24 mai 1822, au sein de
la Grande Colombie, puis en
1830 séparément.

 

1.jpg

La République de l’Équateur est un pays entouré par le Pérou au sud et la Colombie au nord.Le nom du pays vient de sa position sur l’Équateur.

2.jpg

A peine entrée dans le pays nous nous dirigeons à Vilcabamba  qui à été surnommée  « la vallée de la longévité » ses habitants deviennent centenaires et certains affirment être âgées de 120 ans, nous y rencontrerons Nathalie qui y vit depuis quelques années et adore la tranquillité de ce village, d’ailleurs beaucoup d’étrangers viennent s’y ressourcer, on attribue cette longévité à leur mode de vie simple et rude, à une alimentation sans graisse et au climat excellent. Le soir venu le propriétaire de l’hôtel Madre Tierra nous accueillera pour passer la nuit dans un cadre tropical magnifique.

3.jpg

La piscine est bien tentante ,mais le froid ne nous permet pas de nous baigner,en effet après les grosses chaleurs de la côte ouest du Pérou ,nous retrouvons en équateur l’altitude et des températures plus clémente voir un peu froide tout de même.

4.jpg

Après Vilcabamba nous voici à Cuenca ville coloniale de toute beauté, nous parcourons les ruelles, les marchés, les églises….

5.jpg

 La cathédrale est splendide comme tout le centre ville d’ailleurs.

6.jpg

Depuis plus d’un siècle, l’article le plus célèbre  d’Equateur porte par erreur le nom d’un autre pays le « Panama ».

Le quiproquo date des années 1800, quand des commerçants espagnols commencèrent à exporter ces chapeaux via le Panama. Au cours du  XIX siècle, les ouvriers du canal de Panama portèrent ces chapeaux légers et solides  pour se protéger du soleil ce qui  fit associer un peu plus encore ce chapeau au Panama

Et pourtant c’est bien en Equateur qu’il est fabriqué.

7.jpg

Nous prenons la direction de la fabrique Homero Ortega chapelier le plus connu du pays, afin d’y découvrir la fabrication de ce fameux chapeau, à l’entrée nous découvrons à même le sol des centaines de Panama en train de sécher, ils sont fabriqués avec les frondes fibreuses du palmier toquilla.

8.jpg

La réalisation de ces chapeaux nécessite un long travail. On récolte d’abord les pousses des palmiers juste avant que les feuilles ne s’ouvrent, l’on prépare les fibres en battant les pousses sur le sol.

Ici des fibres colorées au séchage.

9.jpg

Puis on ouvre les pousses à la main pour en extraire les longues feuilles, fines et plates.

Un ouvrier entasse les chapeaux après le séchage.

10.jpg

Les feuilles sont ensuite attachées et bouillies dans d’immenses cuves d’eau pendant 20 minutes environ et séchées au soleil durant 3 jours. En séchant, les feuilles se rétrécissent et s’enroulent jusqu’à former les fils rond que l’on tissera.

11.jpg

Le Tissage lui-même est difficile. Les meilleurs Tisserands ne travaillent que tôt le matin et en soirée, afin que la transpiration ne gène pas leur travail.

Ici les gabarits pour la forme des chapeaux.

12.jpg

Le tissage varie de la maille lâche pour les chapeaux les plus courants à la maille serrée « Brisa » pour les chapeaux haut de gamme.

Aujourd’hui Cartier a commandé des Panamas bleus pour ces dames de Paris, chaque chapeau va prendre forme dans l’emboutisseuse, partir pour
la France  et être vendu pour la bagatelle de 750 €

13.jpg

Les chapeaux sont ensuite classés selon la densité du tissage, en quatre catégories :

Standart, supérieur, fino (fin), super fino. Les plus beaux ne laissent même pas passer l’eau et sont si souples qu’on peut les enrouler et les faire passer à travers la bague d’un homme.

14.jpg

Le petit bandeau y est collé à la main. Ici peu de machine la main d’oeuvre est d’une importance capitale.

15.jpg

Rose va faire craquer les vendeuses de la boutique qui vont se mettre en quatre pour lui trouver le Panama et la couleur  la plus adaptée.

16.jpg

La boutique contient des centaines de Panama pour tous les goûts, de 20 dollars à 1000 dollars.

17.jpg

En sortant tout le monde est fier de montrer son acquisition dans les rues de Cuenca.

18.jpg

 Nous assistons à un défilé en costume traditionnel quartier par quartier.

19.jpg

Et voici les fameux cochons d’inde mais cette fois ci ils n’ont pas eu la même chance que les copains de Rose au Pérou, c’est un plat fort apprécié en équateur

20.jpg

 Nous poursuivons la visite d’église en église et de marché en marché

21.jpg

Pour terminer par la plus majestueuse la cathédrale de la immaculada concepcion et ses gigantesques dôme

22.jpg

Nous reprenons la route pour rejoindre
la Laguna de Quilotoa l’un  des sites les plus époustouflant d’équateur situé à 3814 m nous patienterons jusqu’au lendemain matin afin de découvrir ce cratère et son Lac volcanique, en raison du brouillard.

23.jpg

Malgré le froid Rose est toujours la première pour effectuer une sortie, Zoé et Charlie mettrons plus de temps à sortir du lit.

24.jpg

route pour se rendre au parc du Cotopaxi est majestueuse ici l’on cultive jusqu’au sommet des montagnes pas une parcelle de libre

25.jpg

Une magnifique palette de couleurs

26.jpg

Nous voici dans le parc national du Cotopaxi et son fameux volcan du même nom qui domine avec son cône enneigé  tout le parc de ses 5897 m

27.jpg

Volcan actif qui se contente actuellement d’émettre quelques fumeroles

28.jpg

Pourquoi ne pas passer la nuit au pied du volcan Cotopaxi mais avant une petite photo de famille c’est notre premier volcan en activité, autant dire que le moindre bruit suspect nous a empêché de dormir

29.jpg

Au petit matin nous sommes toujours là et lui aussi d’ailleurs plus majestueux que jamais.

30.jpg

 La ligne équinoxiale qui traverse le pays lui à donné son nom et son plus grand titre de gloire (L’EQUATEUR). Nous voici à La mitad del mundo (le milieu du monde).

Nous sommes à la moitié de notre périple un pied au sud et un au nord, Rose à déjà franchie la ligne toujours en avance cette petite.

31.jpg

Charles Marie de
la Condamine effectua les relevés permettant de situer l’équateur. Les mesures prises lors de l’expédition, qui devait donner naissance au système métrique, établirent que la terre n’est pas parfaitement ronde et présente un ronflement à l’équateur.

32.jpg

Photo de famille à la moitié du parcours.

33.jpg

Nous sommes le 10 février et Rose souffle ses bougies pour ses 2 ans.  

Joyeuse anniversaire mon bébé.

34.jpg

Une sucette, Un sac à dos pour sa dînette, un livre de coloriage, elle est vraiment contente qu’en sera-t-il dans 10  ans ?

35.jpg

Ottavalo le marché le plus réputé du pays.

Mais surtout nous souhaitons nous rendre au parc des condors.

36.jpg

Ce parc géré par une fondation néerlandaise se consacre à la réhabilitation des oiseaux de proie.

37.jpg

Cette aigle est magnifique mais blessé il finira ses jours ici.

38.jpg

Celui-ci  est dressé pour effectuer  des démonstrations de vol.

39.jpg

Celui-ci nous regarde de travers depuis notre arrivée pas très franc le bougre.

40.jpg41.jpg

Le centre est accroché à presque 3000 m et les rapaces s’en donnent à cœur joie en planant de longues minutes

42.jpg

C’est à notre tour de faire voler cet épervier, Zoé n’est pas rassurée !

43.jpg

Charlie fait du charme à son nouveau copain.

 

44.jpg

Rose n’est pas plus rassurée que Zoé même avec papa derrière !!!

Et voilà l’équateur c’est fini, demain nous entrons en Colombie.

10 mars, 2010

De Nazca à la frontière Equatorienne

Classé dans : Non classé — laventureencamion @ 13:37

Nous quittons Cusco pour rejoindre la côte pacifique et la chaleur du désert et oui toute la côte du Pérou est un véritable désert bordé de quelques oasis.

112.jpg

Nazca, dans cette immense plateau désertique le savant américain Paul Kosok découvrit en 1939 à partir d’un petit avion d’étranges figures, déjà relevés en 1927 par Toribio Mejia (Péruvien).

 

212.jpg

Ces motifs gigantesques gravés à même le désert représentent soit des dessins géométriques soit des animaux  datant probablement de l’an 300 de  notre ère

 

37.jpg

Nous apercevons de notre mirador la main, l’arbre, le lézard coupé en deux par la panaméricaine. Nous n’en verrons pas d’autre car l’avion est au dessus de notre budget.

 

42.jpg

Nous quittons Nazca pour la Laguna de Huacachina un vrai désert en miniature, et là grand moment de détente nous louons un buggy 8 places et des surfs pour une ballade de 2 heures.

 

52.jpg

Le Buggy devient notre remonte pente et nous permet de nous éclater.

 

92.jpg

Jade à une façon bien à elle de descendre mais elle s’éclate comme une petite folle !

 

82.jpg

Charlie est bien plus à l’aise que sur la neige et veut en mettre plein la vue à ses copains restés en France.

 

72.jpg

Sophie après plusieurs descentes debout, décide de tenter une nouvelle position (l’arrivée est à mourir de rire.)

 

62.jpg

Rose et Muriel décident de suivre Sophie.

 

102.jpg

Zoé quand à elle tente avec souplesse de se redresser mais comme ca va bien dans cette position elle continue.

 

122.jpg

Les vrais surfeurs eux s’éclatent !!!

 

113.jpg

Olive égale à lui-même enchaine les jumps et les sauts périlleux !!!

Fini la rigolade et direction le pacifique et Paracas.

 

132.jpg

Nous décidons de nous rendre sur une plage afin de faire du surf du vrai, mais voilà le destin en décide autrement nous passerons l’après midi à trouver une solution pour nous désensabler.

Grâce à Sophie et Muriel nous trouverons 5 pécheurs du coin pour nous sortir de là.

 

142.jpg

Petit apéro et marisco (fruit de mer) pour tout le monde afin de remercier cette sympathique équipe.

 

152.jpg

Nous dormirons sur la plage ce soir là car la chaleur dans le camping car y est insupportable.

 

162.jpg

Et le lendemain matin Olive peut enfin surfer sur le pacifique parmi nos amis les dauphins et pélicans.

Nous nous dépêchons de nous rendre à Lima afin de déposer nos petits vendéens à l’aéroport et oui pour eux les vacances se terminent, un grand merci à vous trois et désolé d’avoir explosé votre budget et le notre par la même occasion mais cela en valait la peine non !!!  

 

182.jpg

Voilà pour nous l’aventure ce poursuit et nous entamons dès le lendemain la visite de Lima par la cathédrale et la plaza des Armas. 

 

192.jpg

De magnifique vache représentant chaque région du pays décorent cette jolie place.

 

172.jpg

Voici le palais de l’archevêché avec sa belle façade baroque et ses balcons en bois sculpté et ajouré.

 

202.jpg

L’église de la Merced.

 

213.jpg

Mais déjà il est temps pour nous de quitter Lima et de rejoindre Huanchaco, petite escale à Tortugas et ses pélicans.

 

222.jpg

Huanchaco petit port de pêche où surfeurs et pécheurs jouent avec les vagues, le village est connu pour ses frêles embarcations de roseaux, les Caballitos de Totora dont la durée de vie n’excède pas un mois.

 

232.jpg

Au petit matin un pêcheur part en mer pour y déposer ses filets sur son Caballitos et sa pagaie en bambou.

 

242.jpg

C’est aussi l’occasion d’assister à une étape du championnat du monde de long-board, petit clin d’œil à nos amis les surfeurs (, Pascal, Stephen, Nolwenn, Nathan, Damien, Cléa, Nathalie, Alison, Manon …. Cédric qui à un peu calmé le jeu mais à Biarritz l’envie reprend avec le printemps).

Quand à Olive tu es parti un peu trop tôt mon gars tu verrais ces types là manient leurs Long-boards comme des Short-boards.

 

252.jpg

Mais Huanchaco fut surtout l’occasion de rencontrer Mila, Roxanne, Mattéo, et Jérôme une sympathique famille résidant en Guadeloupe et qui effectue le voyage du nord au sud, ce fut l’occasion d’échanger sur nos parcours respectifs, de passer 2 jours ensemble et d’aller visiter les ruines de Chàn Chàn.

 

262.jpg

Chàn Chàn plus grande ville précolombienne en Adobe des Amériques, rongée par le temps et l’air de la mer la restauration du site y est permanente, en tout la cité s’étend sur 14 km où régnèrent les rois Chimùs,la civilisation Chimù connut son apogée entre XIIème et XVème siècle et Chàn Chàn fut leur capitale.

 

282.jpg

C’est à se demander si Tintin n’est pas passé par ici, mais l’oreille de cette statuette n’est pas cassée.

 

292.jpg

La cité est ornée de multiples frises représentant des vagues, des loutres de mer, des pélicans, des poissons…Tous les 28 jours lors de la pleine lune l’on procédait à des sacrifices, car on croyait que la lune qui était divinisée, était de passage sur terre !

 

302.jpg

Pour Mila, Rose, et Mattéo cette cité est un magnifique terrain de jeux et après les courses poursuites, et l’escalade, une petite pause avant de repartir de plus belle !!!

Ici se termine notre séjour au Pérou demain direction l’EQUATEUR.

 

 

19 février, 2010

La Jungle Amazonienne

Classé dans : Non classé — laventureencamion @ 0:09

Ballade dans la jungle

110.jpg

Nous quittons Cusco pour la jungle amazonienne, après 30 minutes de vol nous voici en pleine jungle avec vue sur le Rio Madre de Dios qui se jette dans l’Amazone.

210.jpg

Atterrissage à Puerto Maldonado nous voici dans le monde de la jungle et des chercheurs d’or, la chaleur et l’humidité sont au rendez vous.

36.jpg

Nous embarquons au puerto vers le lodge

41.jpg

Gilet de sauvetage oblige les filles sont moins à l’aise que dans les boutiques de
La Paz.

51.jpg

Après 40 minutes de navigation nous voici en vue du Lodge Corto Maltes, notre lieu de  résidence pendant 4 jours.

61.jpg

La piscine en pleine jungle que du bonheur !!!

71.jpg

Dès notre arrivée petite dégustation de produit du Lodge

81.jpg

C’est le dépaysement total nos bungalows sont fantastique.

91.jpg

Petite sieste avec notre ami le perroquet.

101.jpg

Rose et Zoé sont sous le charme et profite du hamac comme balançoire.

111.jpg

Charlie c’est fait un autre copain et en plus elle est  heureuse, enfin quelqu’un qui est toujours d’accord avec elle et il répète tout ce qu’elle dit !!!

121.jpg

Jade fait connaissance avec Carlos notre guide avant la balade nocturne de ce soir.

131.jpg

Et voici notre premier caïman, Carlos l’attrape sans aucune difficulté devant nos yeux ébahis, sur le bord de la rivière prés des habitations, il nous apprendra que les enfants se baignent dans la journée en toute tranquillités.

  141.jpg

Nous sommes aux anges on peut même le toucher.

151.jpg

Le lendemain matin, petite balade dans la jungle en botte car la nature à ses dangers tout de même, prés d’un arbre au racine monumentale.

161.jpg

Nous découvrons une falaise fréquentée par des dizaines de perroquets, ils viennent tous les matins manger cette argile spécifique à leur alimentation.

171.jpg

Sur le chemin du retour nous aurons la chance d’apercevoir un aigle tres rare nous diras Carlos.

181.jpg

L’après midi direction le lac Sandoval, après une heures et demie a patauger dans la gadoue nous embarquons dans une pirogue et Carlos va pagayer pendant toute l’expédition.

191.jpg

Nous découvrons caché dans un tronc d’arbre le fameux Anaconda, celui-ci mesure à peine 50 cm, c’est peut être mieux pour nous d’ailleurs !

201.jpg

Un couple d’oiseau magnifique qui saute de branche en branche.

211.jpg

Voici la fourmi flamme, ça piqûre vous donne l’impression d’être brûler par une cigarette.

221.jpg

Le lézard à trois couleurs pour passer inaperçu c’est raté mon gars nous t’avons découvert.

231.jpg

La jungle les pieds dans l’eau

241.jpg

Des paysages magnifiques. Ce lac est protégé et on comprend pourquoi la faune et la flore sont impressionnantes de diversités.

251.jpg

Des singes par dizaines somnolent sur les branches, sans se préoccuper de notre présence.

261.jpg

Des tortues, des martins pécheurs, des chauves-souris plaquées sur les troncs d’arbres, des loutres géantes, des piranas sous notre pirogue que nous n’aperceverons jamais et pourtant Carlos nous assure de leurs présences dans le lac.

271.jpg

Petite pause casse croûte sur une pirogue abandonnée au bord du lac nous sommes seules au monde.

281.jpg

Après le déjeuner nous apercevrons un petit singe écureuil.

291.jpg

De retour aux Bungalow Rose est invité à l’anniversaire de Camilla, ou nous passerons une formidable soirée en compagnie de toute l’équipe du Lodge.

301.jpg

Mais avant d’aller nous coucher, Carlos tient absolument à nous faire découvrir la  merveilleuse petite bête qui s’active sous et dans nos bungalows pendant notre sommeil dès que la nuit tombe. 

311.jpg

Notre amie
la Tarentule.

Demain retour a Cusco et départ pour la côte pacifique du Pérou.

9 février, 2010

De Puno au Machu Picchu (Pérou)

Classé dans : Non classé — laventureencamion @ 15:45

LE PEROU

Population : 28 millions d’habitants

Superficie : 1 285 millions de KM2

Langues : Espagnol, Quechua, Aymara

Monnaie : Nouveau Sol

Nous passons la frontière Péruvienne pour rejoindre Puno située au bord du Lac Titicaca à une altitude de 3850 m.

1.jpg

Aussitôt arrivés nous embarquons pour une visite des Iles flottantes (appelés communément les îles Uros).

2.jpg

Il existe une quarantaine d’îles sur lesquels vivent 2000 habitants, nous y découvrons une communauté indienne vivant sur une épaisse couche compacte de roseaux flottants et appelée
La Tortora.

3.jpg

La Tortora mesure environ 3m d’épaisseur avec une base immergée formée de racines emmêlées. Le roseau occupe une place importante dans la vie des Uros. Il sert à fabriquer les huttes, les meubles et les barques.

4.jpg

Pour nous c’est le dépaysement total, nous sommes sur le lac Titicaca a bord d’une embarcation en roseau avec les indiens Uros qui subsistent modestement grâce à la pêche, et au tourisme.

 5.jpg

Nous quittons Puno pour Cusco, située à 3400 m on la nomme aussi
la Rome des Incas, c’est une magnifique ville coloniale qui fût la capitale de l’empire Incas.

6.jpg

La cathédrale de la Compana.

7.jpg

Le centre de la cité se compose essentiellement de belles maisons coloniales avec balcons de bois sculptés

8.jpg

Dans la rue Hatun  Rumiyoc la fameuse pierre à 12 angles c’est vrai nous avons vérifiés.

 9.jpg

Des murs de pierre incas en parfait état de conservation.

10.jpg

Des blocs de pierre très imposant

11.jpg

Ils servent de fondation pour les nouvelles constructions.

12.jpg

Rencontre avec un alpaga, Jade est sous le charme.

13.jpg

Rose aussi d’ailleurs !!!

 

14.jpg

Nous quittons le centre ville pour rejoindre par les petites ruelles les ruines de Sacshuaman, située à coté de notre camping.

 

15.jpg

Sacshuaman est une forteresse Incas très célèbre pour ses blocs de pierre de plusieurs dizaines de tonnes, si bien ajustés qu’il est impossible d’y glisser une aiguille.

16.jpg

Quand on songe aux prouesses techniques qu’il a fallut réaliser pour amener tous ces blocs !!!

 

17.jpg

Sur le chemin du retour petite pose photo sur les hauteurs de Cusco.

 

 18.jpg

Notre camping est très vivant voici une course d’alpagas en direct live.

19.jpg

Nous quittons Cusco pour rejoindre Ollantaytambo et le train qui nous dépose à Agua Caliente ou nous passerons la nuit avant de rejoindre le Machu Picchu et oui nous laissons notre camion pour une spacieuse chambre d’hôtel.

 20.jpg

Voici notre guide pour la visite du site.

21.jpg

A peine arrivée nous en prenons pleins les yeux.

22.jpg

Le Machu Picchu appartient à la famille des grandes villes mortes et des cités perdues, c’est le monument le plus spectaculaire d’Amérique du sud.

24.jpg

Il fut découvert le 24 juillet 1911 par Hiram Bingham un archéologue Américain

25.jpg

Il découvrit le site enseveli sous la végétation ,et fût étonné de constater que la cité était habitée par un couple d’indiens cultivant les terrasses ,alors que l’endroit était recherché depuis des lustres par les archéologues.

23.jpg 

Nous visitons la cité de long en large pendant 5 heures et certains passages sont étroits mais magique.

26.jpg 

La photo souvenir

27.jpg

Pour Rose tout va bien, elle a trouvée le bon baudet pour lui faire visiter la cité sans trop d’effort.

 

 28.jpg

Zoé pense pouvoir déplacer le Wayna Picchu

 29.jpg

Sophie, Olive, et Jade ne regrettent pas trop le voyage ?

30.jpg

Voici le Temple du Soleil

 31.jpg

La pierre des cérémonies, elle dégage une énergie  positive dont nous avons besoin pour la suite de notre périple mais attention interdiction de la toucher, depuis qu’une caméra en a cassée un morceau lors du tournage d’un spot publicitaire pour une marque de bière locale. 

32.jpg

Les mutants du Machu Picchu, le lama à 3 têtes, ménage à trois, c’est vraiment une étrange cité !!!!!!!

33.jpg

Nous quittons le Machu Picchu, pour le marché de Pisac car malheureusement la pluie ne nous permettra pas de visiter le site.En arrière plan des CUY on prononce (couille) ce sont des cochons d’inde, un plat local très succulent avec des frites ! Rose préfère jouer avec !

 

34.jpg

Marché magnifique pour ses fruits et légumes, et autres objets divers et insolites que Sophie, Olive et Muriel se sont empressés d’acheter.

 

35.jpg

Les couleurs sont magnifiques .

Nous retournons à Cusco car demain nous prenons l’avion pour rejoindre Puerto Maldonado et la jungle Amazonienne.

123
 

Visiter Hambourg |
famillegiroudon |
Benoit |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | QUEBEC-AIME : Ce que j'aime...
| Au détour des chemins
| "Ginger Bear" a OZé